clebs

Généralités.

Avant d'adopter un chien, il faut se demander si on pourra satisfaire à ses besoins élémentaires qui ne sont pas seulement le boire et le manger mais aussi un minimum de soins vétérinaires (vaccins et stérilisation), d'hygiène (brossage et toilettage) et surtout des exercices physiques (et intellectuels) et une présence vivante humaine ou animale.

Déterminer aussi en famille qui va s'occuper de quoi. Si votre enfant de 12 ans vous jure qu'il s'occupera de Médor, s'en occupera-t-il encore 6 ans plus tard quand il entamera des études supérieures ?

 

Après cette première analyse, si on est toujours convaincu de pouvoir satisfaire aux besoins de son animal, il faut encore choisir la race qui convient le mieux et l'endroit où on va trouver ce compagnon de rêve avec lequel on s'engage pour le meilleur et pour le pire pour de longues années.

Ne pas céder au phénomène de mode, ne pas se laisser guider que par l'esthétique !

Si vous optez pour un chiot, soyez sûr qu'il a au moins 8 semaines.

 

Bannissez animaleries et internet !

 

Refuges et éleveurs honnêtes vous aideront dans votre choix.

Refuges et éleveurs honnêtes refuseront de vous confier un animal qui ne vous correspond pas.

 

Fuyez si vous vous sentez mal à l'aise, si on essaie de vous "fourguer" un petit animal chétif et qu'on hésite à vous montrer les "coulisses".

Fuyez avant de fondre de pitié devant un animal malade : ce que vous prendrez pour un geste charitable sera en fait un encouragement aux vendeurs véreux pour qui l'animal n'est qu'un simple bien de consommation, jetable et juste source de rentrées financières.  

 

N'hésitez jamais à demander conseil à des professionnels (vétérinaire, éducateurs, éleveurs, comportementalistes).

 

 

 

 



28/03/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres