clebs

Les refuges

Si dans l'idéal, les refuges devraient disparaître, je crains que ce ne soit qu'un vœu pieu.

C'est comme espérer la paix dans le monde et la disparition de la violence, tant que l'homme existera, ces choses persisteront.

 

Par contre, les refuges ne sont pas des prisons.

D'abord, souvent les chiens n'ont rien fait pour s'y retrouver et s'ils n'ont pas une vie très riche dans leur boxe, au moins sont-ils avec leurs congénères et souvent choyés par un personnel, salarié ou bénévole, aimant et respectueux.

Les chiens reçoivent les soins vétérinaires nécessaires et une fois adoptés, ils sont mieux suivis que la plupart de leurs semblables.

 

Le refuge peut d'ailleurs aussi être un début de thérapie comportementale : les rituels anxiogènes disparaissent, la présence des autres chiens réintègre le nouvel arrivant dans un monde "codé" chien. 

 

A mon sens, à de rares exceptions près, il est préférable à l'euthanasie, au moins offre-t-on une chance à l'animal ...

 

Ce point de vue vaut pour les chiens, je pense que malheureusement il n'en va pas de même pour les chats qui ne sont pas des animaux grégaires et souffrent donc de la promiscuité des chatteries.

 

Mon refuge coup de cœur ? Sans Collier à Chastre !



20/08/2013
3 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 29 autres membres